En automne 2017, j'ai eu la chance et le plaisir de participer à un projet artistique "Tarot 1917" dont le but était de commémorer les cent ans de la Révolution russe de 1917. Ce projet a fédéré 44 participants venant de 14 pays différents (Etats-Unis, Italie, Angleterre, Espagne, France, etc.).

Chacun de nous pouvait choisir de créer un ou plusieurs Arcanes en respectant l'idée conductrice donnée par les organisateurs. Par exemple, l'Arcane XVII (l'Etoile) devait avoir un lien avec le navire russe l'"Aurore" qui serait à l'origine du premier tir à blanc ayant déclenché la Révolution de 1917.

 

Ainsi, un nouveau Tarot est né, fruit d'un travail de création en réseau.


 

Tous les participants n'ont pu se déplacer à l'exposition des oeuvres de chacun qui s'est tenue à Saint Pétersbourg le 21 octobre 2017. J'ai eu le privilège d'y assister et de faire un discours d'ouverture. Vous trouverez ci-dessous quelques extraits de ce discours qui appelle à la "Révolution humaine", ainsi que les trois Arcanes que j'ai réalisés en tant qu'artiste française. 

 

K. Ribout

 

 


Reconter sa vie® est une marque déposée à l'INPI sous le numéro 4549555

Copyright © 2019 Kim Ribout - Tous les textes de ce site sont la propriété de l'auteur et ne peuvent être reproduits et exploités sans son autorisation.

Saint Pétersbourg,

Le 21.10.2017

Bonjour à toutes et à tous, (Priviet)

 

[…]

 

Un principe bouddhique évoque le principe d’«un seul cœur dans des corps différents». Il ne s’agit pas d'une uniformité imposée par une force extérieure, mais d’une unité qui se fonde sur le respect de la diversité et des qualités uniques de chaque individu.


Daisaku Ikeda, philosophe bouddhiste japonais, militant pour la paix, écrivain, photographe et poète fait observer que ce type d’unité, un seul cœur dans des corps différents, ne peut émerger que si les personnes «se considèrent les unes et les autres comme des trésors individuels uniques et irremplaçables et s’efforcent de mettre en lumière ce qu’il y a de meilleur en chacune d’elles.» En revanche, il remarque que «l'expression “Corps différents et cœurs différents” reflète une situation de désunion totale. Alors que “Un seul corps et un seul cœur” représente une sorte d’unité dominée par la pensée collective dans laquelle l’individualité est ignorée, ce qui conduit au totalitarisme. Aucune de ces deux situations ne permet aux gens de manifester leurs caractéristiques particulières.»


Ce projet artistique TAROT 1917 nous a donné l’occasion de manifester chacun notre propre créativité nourrie par nos cultures respectives. Mais nous avions le même but : donner vie à ce projet. Malgré nos doutes et nos peurs, nous avons réussi. Félicitations à nous tous !

 

[…]

 

Le poète Vladimir Maïakovski appelait de ses vœux une nouvelle révolution, une révolution sans effusion de sang, une révolution de l’esprit. Cela me rappelle un ouvrage majeur de Daisaku Ikeda intitulé La Révolution humaine dans lequel on peut lire qu’il existe toutes sortes de révolutions : politiques, économiques, industrielles, scientifiques, artistiques, etc. Mais peu importe ce que nous tentons de changer ou les réformes sociétales ou structurelles que nous voulons instaurer, le monde ne s’améliorera pas tant que l’être humain ne changera pas les bases mêmes de sa propre vie.

 

«Une révolution profonde dans le caractère d'une seule personne contribuera à changer la destinée d’une société et celle de l’humanité toute entière.»

 

Si l’on pense à des hommes comme Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela, ne sont-ils par l’incarnation vivante de ce concept ?

 

[…]


Cela fait également écho au préambule de la Charte de l’Unesco, organe créé par l’ONU en 1946 : «Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix».

 

L’amitié représente sans conteste un formidable rempart contre l’avidité, la colère et l’ignorance qui sont les trois poisons de l’humanité.

 

[…]

 

Je choisirai de terminer ici mon intervention avec un extrait du poème de Vladimir Maïakovski «Ecoutez !», qui m’a guidée pour dessiner la carte du 4 d’Etoiles sur le thème du Goulag, sujet que j’ai eu beaucoup de mal à aborder. Je pense que la plus grande force de l’être humain est sa capacité à créer l’espoir à l’infini, quels que soient les obstacles qu’il rencontre.


Écoutez !

Puisqu'on allume les étoiles,

c'est qu'elles sont à quelqu'un nécessaires ?

C'est qu'il est indispensable,

que tous les soirs,

au-dessus des toits,

se mette à luire seule au moins

une étoile ?

 

Spasibo (Merci) !

 

 


Le croiseur Aurore, immortalisé en 1928 par Sergueï Eisenstein dans son film « Octobre », reste un symbole de la Révolution d'Octobre, malgré le rôle minime qu'il joua dans l'événement. (En savoir plus)

 

L'Etoile pleure sur les décennies de guerres et de violences qui s'annoncent. 

 

L'Etoile blanche représente les Armées blanches constituées des armées russes formées après la révolution d'Octobre 1917 et luttant contre le nouveau pouvoir soviétique.

L'Etoile rouge représente l’Armée rouge des ouvriers et paysans mise sur pied dans l’ancien Empire russe par le nouveau pouvoir bolchevique à la suite de la révolution d'Octobre.

L'Etoile verte représente «'les Verts», armées de paysans qui ont tenté de se révolter contre le régime bolchevique et l'Armée rouge.




Le 8 de drapeau reprend le symbole de la balance (Arcane de la Justice dans le Tarot classique). Le thème à suivre était la période nommée "Le Dégel" durant laquelle Khrouchtchev joua un rôle important dans le processus de déstalinisation. 

 

Son slogan : «Rattrapons et dépassons les USA !»

 

Ici, le monde cherche son équilibre. Les goulags se sont ouverts et les "damnés de la terre" se libèrent.

Le 4 d'Etoile : le Goulag

 

Le terme GOuLAG est un acronyme apparu en 1930 qui signifie «Administration principale des camps».

 

Les statistiques divisent les historiens depuis l'ouverture des archives soviétiques en 1989. Selon certains, 10 à 18 millions de personnes séjournèrent dans les camps du Goulag : 1,6 million de détenus y seraient morts et plusieurs millions exilés ou déportés.